Accueil > AGIR > L’empreinte carbone des marques de l’électronique

L’empreinte carbone des marques de l’électronique

samedi 10 mars 2018, par françoise

Futurable présente une analyse de Greenpeace sur l’empreinte carbone des marques de l’électronique

Nos smartphones, ordinateurs, tablettes et autres appareils électroniques occupent aujourd’hui une place fondamentale dans nos vies. Leur achat est cependant souvent un casse-tête : difficile de choisir entre les principales marques présentes sur le marché, surtout sachant que la durée de vie moyenne d’un smartphone dépasse à peine les 2 ans, et que 70 à 80% de son empreinte carbone provient du processus de fabrication, et non pas de son utilisation par le consommateur.

Le rapport publié par Greenpeace en 2017, Guide to Greener Electronics, nous aide à y voir plus clair, en comparant l’action des 17 principales compagnies productrices d’appareils électroniques vis-à-vis de leur impact environnemental. Le rapport se concentre sur 3 secteurs critiques :
L’énergie : que font les entreprises pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre ?
La consommation de ressources : utilisent-elles des matériaux recyclés ?
Les produits chimiques : les entreprises ont-elles éliminé les composants chimiques dangereux de leurs produits et de leur chaîne de production ?

Pour chaque secteur, les compagnies sont notées sur 4 critères :

Leur transparence : les données sont-elles accessibles ?
Leur engagement : se sont-elles engagées à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre ?
Leur performance : ont-elles réussi à remplir leurs engagements ?
La promotion de la protection de l’environnement : montrent-elles l’exemple ?

  • L’objectif de transparence, rarement rempli par les entreprises de High Tech
  • Les déchets électroniques, un problème inquiétant
  • Alors, que peut-on faire à notre niveau ? Déjà, bien choisir nos appareils électroniques, en faisant attention aux engagements pris par les marques en faveur de l’environnement, et leurs performances. Ensuite, garde ton appareil aussi longtemps qu’il fonctionne, et répare-le plutôt que de le remplacer. Enfin, quand tu le remplaces, soit sûr de recycler ton ancien appareil. Et, comme d’habitude, l’achat d’un appareil d’occasion reste l’une des meilleures solutions pour limiter ton empreinte carbone : pour les appareils électroniques, tu peux les choisir reconditionnés par des professionnels (comme Backmarket) afin d’être certain qu’ils seront en état de fonctionnement, tout en payant moins cher et en valorisant les métiers de la réparation ! Pour finir, n’oublie pas : les choix que tu fais font savoir aux marques d’électroniques que tu veux des appareils conçus dans le respect de la planète.

Pour t’aider voici le tableau récapitulatif réalisé par Greenpeace :

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL