Accueil > DEBATS > Les esclaves énergétiques

Les esclaves énergétiques

dimanche 28 octobre 2012

Ce texte est très fortement inspiré de la page de Jean-Marc Jancovici, où, pour nous montrer que notre consommation d’énergie est devenue totalement "hors normes" par rapport à ce qu’a toujours été la condition de l’humanité, JM Jancovici quantifie l’énergie nécessaire à notre confort en « équivalent travail humain », ou « esclave énergétique ».

Une personne sédentaire a besoin d’environ 2.000 Calories par jour. Sachant que
1 Calorie = 1.000 calories = 4,18 kilojoules et1 kWh = 3,6 megajoules, un homme absorbe environ 2,3 kWh par jour, soit 0,1 kWh par heure. Sa puissance absorbée est celle d’une ampoule de 100 watts, dont l’essentiel retourne dans l’environnement sous forme de chaleur. S’il effectue un travail très "physique", sa consommation sera plutôt de 5 kWh par jour. Un litre d’essence contient à peu près 10 kWh d’énergie, soit l’équivalent de la consommation de 2 personnes pendant une journée complète.
Le coût dérisoire du pétrole apparaît encore plus si nous basons notre calcul non plus sur l’énergie consommée par un homme, mais sur l’énergie mécanique qu’il peut restituer.
Si un homme, en creusant un trou, soulève en une journée 17 tonnes de terre sur 1 mètre de haut, l’énergie correspondante (E = mgh) restituée est de 0,05 kwh, soit un rendement de l’ordre de 1% s’il a consommé 5 kWh. S’il fait travailler ses jambes, par exemple en grimpant une montagne, le travail fourni peut aller jusqu’à 0,5kWh (2000 mètres de dénivelé avec un sac de 30kg sur le dos, ouf !). Le rendement de notre « esclave » est alors de 10%. Dans le même temps, un moteur à explosion a un rendement de l’ordre de 20% à 40%, donc 1 litre d’essence, qui contient 10kWh d’énergie, consommé dans un tel moteur, produira 4 kWh d’énergie mécanique, soit à peu prés l’équivalent du travail de 10 hommes pendant une journée.
Maintenant que nous savons qu’un être humain au travail consomme de 4 à 5 kWh par jour, et restitue 0,05 à 0,5 kWh d’énergie mécanique sur la même période, nous pouvons convertir notre consommation d’énergie de la vie courante en "équivalent esclave". En l’an 2000, un Français consomme environ 47.000 kWh par an toutes énergies confondues. Je vous renvoie à l’article de JM Jancovici pour les précisions sur les équivalences utilisées et la répartition entre énergie mécanique et énergie thermique. La conclusion est que notre consommation moderne d’énergie met à notre disposition l’équivalent de plus de 100 « esclaves » par personne !

PNG - 170.1 ko

Figure extrait de la page de J.M. Jancovici, extraite de la conférence SPIE en 2008

Comme nous le voyons dans le graphique ci-dessus, c’est le transport qui concentre l’essentiel de nos esclaves modernes. Par exemple,
- si nous remplaçons un moteur de voiture par des esclaves pédalant fort, la plus modeste Twingo, avec ses 42 kW de puissance, c’est environ 500 cyclistes en train de pédaler que cela représente.
- un vol en avion, c’est 1 kWh pour 2 km en moyenne (par personne, bien sûr !). Un aller-retour Paris-Rome représente 1.100 kWh de consommés par passager. Un seul vol en avion en Europe consomme donc autant (par personne) que la puissance mécanique de 6 cyclistes qui pédaleraient pendant un an, 7 heures par jour...

Conclusion 1 : Personne n’avait les moyens, il y a un siècle, de se payer avec le seul fruit de son travail, l’équivalent de cent domestiques pour se déplacer, se nourrir, se divertir, faire sa cuisine et sa vaisselle. Aujourd’hui, l’énergie mécanique ne vaut rien, parce que le pétrole coule à flot. Mais attention, nous sommes au pic de production (sujet de mon prochain article).

Conclusion2 : Un litre de pétrole, qui coûte 1 à 2 euros, apporte autant de travail que deux hommes-jours qui, s’ils sont payés, coûtent, au minimum 300 euros. L’abondance de l’énergie bon marché explique l’essentiel des progrès, dont les progrès sociaux, que nous avons connus depuis le 19è siècle !

Conclusion 3 : Pour régler le problème climatique, l’énergie fossile consommée en France doit être divisée par 4, ce qui signifie, à technologie constante, quelques dizaines "d’équivalent esclave" par personne. Ce ne serait pas vraiment le retour à l’âge de pierre, mais il faut se préparer.

Françoise ROQUES, 28 octobre 2012

30 septembre 2013 : les calculs cités ici dataient de 2005. Depuis, la page de Manicore a été actualisée : les français sont passés de 100 à plus de 400 esclaves énergétiques !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL