Accueil > REVUES DE PRESSE > Revue de presse : Décembre 2014

Revue de presse : Décembre 2014

lundi 1er décembre 2014, par françoise

  • Livre

Le dernier livre de Naomi Klein : Le capitalisme détruit le climat : De fait, « avant le néolibéralisme de Thatcher et Reagan, l’augmentation du taux des émissions avait baissé, passant de 4,5 % par an pendant les années 1960, à environ 1 % par an au début des années 1990, pour revenir à 3,4 % par an entre 2000 et 2008. Puis, après un fléchissement en 2009 dû à la crise, le taux est remonté à 5,9 % en 2010 ! Ainsi les émissions globales de CO2 étaient de 61 % plus élevées en 2013 qu’en 1990, lorsque les négociations vers un Traité sur le climat ont réellement commencé. » Naomi Klein montre aussi qu’il y a une contradiction fondamentale entre l’espoir d’une économie soutenable et les Traités de commerce internationaux « conçus pour permettre aux multinationales de scanner la planète pour trouver la main d’œuvre la moins chère et la plus disciplinée ».

JPEG - 32.4 ko
  • Ressources

L’age du low-tech : Il va falloir apprendre à vivre avec (à peu prés) 4 fois moins de tout, énergie, argent, ressources

Quand la survie d’une espèce stoppe un projet pétrolier. Le projet de port pétrolier de Cacouna était destiné à envoyer en Europe les sables bitumineux exploités par la compagnie TransCanada en Alberta. Il a été repoussé pour préserver les bélugas, baleines vivant dans l’estuaire du Saint-Laurent. C’est un échec de plus pour TransCanada, après les difficultés du projet Keystone XL, oléoduc géant destiné à transporter ces mêmes sables bitumineux vers les raffineries du Texas.

  • Energie

Il nous reste pour 1000 ans de pétrole

Le prix du pétrole baisse et cela est réjouissant pour la croissance et la consommation, dit-on. Eh bien non, c’est un effet attendu du pic pétrolier qui se traduit par une alternance de crises économiques et de baisses de prix du pétrole. On voit sur la figure ci-dessous, qui date de 2008, qu’on pouvait déjà prévoir un pétrole 50$ le baril pour 2014 mais de nouveau au-delà de 100$ en 2016.

La Bank of America : Il faudra près de 6 mois pour écouler le surplus de pétrole qui est proposé actuellement sur le marché, ce qui justifie les prédictions de baisse des cours jusqu’à 50 dollars le baril. Mais au terme de cette période, sur la seconde moitié de 2015, il y aura une pénurie sur le marché, ce qui se traduira par une forte remontée des cours, à près de 80 dollars le baril, voire 90 dollars, anticipe BofA.
(Ils ont dû lire le site cité ci-dessus.)

Les compagnies pétrolières peinent à découvrir nouvelles réserves, et la tendance pourrait s’accélérer.

L’Europe accepte de recevoir les sables bitumineux du Canada malgré leur impact carbone très important.

Et si le pétrole devenait une énergie renouvelable ?.

  • Climat

Une excellente carte interactive du Guardian pour suivre l’évolution des émissions de carbone des 150 dernières années.

Des rubriques météo pour 2050. De quoi mieux appréhender le réchauffement climatique.

Clôture de la conférence de Lima, une négociation sans fin et sans résultat.

Il n’y a qu’un chemin possible pour les années à venir, instituer un plafonnement mondial des émissions carbones

Suite à un intense lobby des industriels, l’Europe abandonne plusieurs mesures destinées à soutenir l’économie circulaire et à réduire les polluants atmosphériques

  • Biodiversité

L’huile de palme n’est pas dangereuse pour la santé humaine.

Une bonne nouvelle pour la planète` ;

  • Terre

La Terre a énormément changé en à peine 15 ans : regardez les GIF du satellite Terra

JPEG - 45.9 ko

Figure extraite de la page : Manicore

Documents joints

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL