Accueil > REVUES DE PRESSE > Revue de presse : Février 2019

Revue de presse : Février 2019

dimanche 3 février 2019, par françoise

  • Energie

Une présentation de J. Thibieroz sur l’aprés-pétrole.

  • Climat

Une bonne nouvelle de la planète : le verdissement de la Terre est une bonne nouvelle moins par son impact direct qui ne compense pas la perte des forêts primaires détruites, que parce qu’il semble bien que cela soit l’effet des humains.

Mesures qui permettraient de limiter la hausse des températures à 1.5°C

Une recherche publiée dans Nature Geoscience relayée par plusieurs journaux dont la Voix du Nord : Une trop grande concentration de CO2 dans l’atmosphère pourrait empêcher les bancs de stratocumulus de se former... et augmenter la température de 8°C supplémentaires d’ici 140 ans.

Rejet de la proposition de loi épargne et climat : les députés déconnectés de l’urgence climatique et démocratique.

Plusieurs appels à la grève le 15 mars : A l’origine des étudiants, rejoints par

les enseignants, et des chercheurs.

AGU : Une forte augmentation de la concentration de méthane entre 2014 et 2017, mal comprise, compromet les efforts pour réduire le CO2.

Les mesures à mettre en oeuvre pour ne pas dépasser 1.5° de réchauffement de l’atmosphère

L’appel de Greta Thunberg.

Les jeunes se lèvent

Climat 2018 : les courbes, les cartes… et le Soleil

Cinq mythes sur le transport aérien.

  • Consommation

Doucement, les français consomment moins et aussi mieux

  • Biodiversité

Moins de la moitié des espèces de poissons sont gérées de façon durable. Cet article liste les poissons à ne pas consommer.

Les recommandations de Greenpeace sur la consommation de poissons

La migration du krill inquiète Une étude publiée le 21 janvier dans la revue "Nature Climate Change révèle qu’à cause du réchauffement climatique, les concentrations de Krill se déplacent toujours plus au Sud, en direction du plateau antarctique à la recherche d’eaux froides pour se reproduire. Une migration de 440 km en 90 ans.

La taille du krill a également augmenté de 6mm en moyenne, indiquant une chute des populations juvéniles et donc un danger de plus pesant sur l’espèce.

Le krill, en s’alimentant de phytoplancton et en rejetant ses déchets carbonés au fond des océans, joue un rôle majeur dans la fonction de pompe à carbone des océans. C’est la capacité de fixation du carbone par les océans qui se trouverait menacée par une chute des populations de krill

Ce phénomène de migration et de vieillissement causé par le réchauffement climatique pourrait donc en retour l’aggraver encore plus et pourtant les pêcheries commerciales ont encore le droit de pêcher environ 250 000 tonnes de krill par an...

  • Observatoire

Une enquête destinée au personnel de la communauté française de recherche en astrophysique (permanents ou non permanents). Son objectif est dans un premier temps de comprendre le positionnement en idées et en actes de notre communauté par rapport à l’urgence climatique et à la transition qu’elle appelle, et dans un second temps d’évaluer quelques pistes possibles de réduction de notre empreinte environnementale.
Transmis par Pierrick Martin

Tri des déchets, ultimatum du gouvernement aux chaines de fast-food

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Cisticole : Habillage visuel © GsiLL sous Licence GPL